La Chine à Paris

Posté par faguoren le 21 juillet 2012

La Chine à Paris dans Lectures lcp-184x300

Sorti voici quelques mois, j’ai récemment lu cet ouvrage intitulé « La Chine à Paris » et sous-titré « Enquête au coeur d’un monde méconnu », vaste programme ma foi!  Pour celles et ceux qui espèreraient voir en ce livre un guide des meilleures adresses parisiennes en terme de restauration et autres bon plans à la chinoise dans la capitale, ce livre, malgré son titre, n’est absolument pas celui qu’il vous faut, très loin de là….(ceci dit, il s’agit certainement d’une idée à creuser, mais c’est une autre histoire….). Alors de quoi s’agit-il donc….?

A mon humble opinion, ce titre de « La Chine à Paris » est plutôt mal choisi, voire trompeur, ce qui n’en fait pas cependant un ouvrage dépourvu d’intérêt  dans les sujets qu’il traite. Ce livre est écrit par les principaux acteurs de l’association « Hui Ji » ( 汇集 )qui en chinois signifie « Convergence » mais aussi « Recueillir ». Cette association a durant les années 2000 (de 2002 à 2010 exactement) était un vecteur important de l’intégration des nouveaux arrivants de l’empire de milieu, que ce soit en terme de régularisation, d’alphabétisation et de tout ce qui concerne l’intégration des immigrés chinois. La radioscopie d’une presque entière décennie vouée à intégrer une population est fort intéressante et mérite le détour, à commencer par l’histoire d’un de ces immigrés, Liwen Dong, arrivé sur le territoire français en 1999 et qui allait devenir l’un des membres fondateurs de Hui Ji et dont le parcours ressemble à la majorité de ses semblables de Wenzhou vivant à Paris. Et nous y voilà donc, c’est là que le terme « La Chine à Paris » me semble usurpé puisque la quasi totalité du livre est centré sur la seule population Wenzhou. Pour rappel , Wenzhou est une ville et un district du sud de la Chine (et non pas une province comme on le croit parfois et comme c’est indiqué en quatrième de couverture du livre!!) situé , à l’echelle chinoise, pas très loin de Shanghai dans la province du Zhejiang. Souvent raillés par les autres chinois, qui voient en eux des « paysans » , les wenzhou sont la plus ancienne et aussi la plus nombreuse communauté chinoise sur la place parisienne. La plus nombreuse certes, mais pas la seule et dans un bouquin nommé « La Chine à Paris » , j’aurais voulu en savoir plus qu’il n’en est écrit sur les « Dongbei » (chinois du nord-est débarqués en masse voici une quinzaine d’années), ainsi que sur toute la population chinoise vivant en région parisienne. J’aurais voulu y voir inclus par exemple les nombreux étudiants chinois qui peuplent la capitale. J’aurais voulu plus de témoignages des principaux concernés, qu’ils soient de Wenzhou, de Beijing, du Sichuan où d’ailleurs!!

Nonobstant ces remarques somme toute personnelles, la lecture de « les wenzhou à…. » heu pardon, « La Chine à Paris » est très instructive, ne serait ce que pour connaitre l’histoire de l’immigration chinoise en France, ses codes, ses secrets. L’enquête est mené aussi bien à Paris que à Wenzhou et intègre tous les éléments , qu’ils soient culturels ou religieux. Ce livre est aussi le bilan de Hui Ji, qui au coeur de Belleville aura oeuvré en dépit de toutes les difficultés. Aujourd’hui dissoute, l’association a à travers ce livre voulu donner un ultime signe de vie, en délivrant l’alarmant constat que la situation de ces populations souvent en forte précarité ne risque pas de s’améliorer par la seule volonté des autorités…..Ces 300 pages sont de toute façon nécessaire à lire pour mieux comprendre tous les mécanismes de venue en France jusqu’à la socialisation des wenzhous de France, à défaut des autres…..

3 Réponses à “La Chine à Paris”

  1. Richard Beraha dit :

    Bonjour,
    Vous trouverez ci joint, sur le site : La Chine à Paris, un lien sur votre blog suite à l’opportune critique que vous formulez sur le livre, dont je suis l’auteur, avec mes amis chinois. Sachez que le titre nous a été imposé par l’éditeur. Ce dernier pensait sans doute que  » les Wenzhou de Paris » ne serait pas très vendeur. Mais il est vrai, que si on s’en tient à la République Populaire de Chine, nous décrivons dans l’ouvrage le système politique et économique qu’elle entretient avec sa diaspora. Pour la france, essentiellement les Wenzhous car ils sont les seuls à avoir du pouvoir économique et à être resté impliqué dans la politique chinoise.
    Très cordiallement
    PS. Accésoirement, j’aime aussi les bons plans à la chinoise…..

  2. faguoren dit :

    C’est toujours gratifiant que l’auteur d’un ouvrage trouve opportun le jugement qui est fait sur son travail! merci à vous ainsi que pour le lien qui est fait sur la page web de « La Chine à Paris ». Merci également pour les précisions que vous apportez suite à la (très petite) contreverse que je me suis permis d’apporter quant au titre de cet ouvrage. En vous souhaitant une bonne continuation et un futur enrichissant pour les deux parties auprès de la communauté chinoise parisienne!

  3. Duras dit :

    Si vous souhaitez apprendre le Chinois je vous conseille Your Chinese Institute ! plus d’infos sur le site : http://www.chineseinstitute.fr

Laisser un commentaire

 

jrny |
lacharbonnerie |
Le grand voyage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chrystineinaustralia
| Les locations de vacances e...
| marieblanche